Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 09:14

Fukushima et l’avenir du monde

coteest4Les inquiétudes au sujet du risque d’effondrement de la piscine de l’unité 4 de la centrale de Fukushima Daiichi sont-elles fondées ? Au Japon, tout le monde parle de ce danger et, pour répondre à cette question, des journalistes d’investigation de l’émission « Hodo Station », sur la chaîne de télévision TV Asahi, ont réalisé une enquête dont les résultats ont été diffusés le 25 mai 2012.
Cet article présente les principales informations tirées de cette recherche puis une extrapolation sur ce qui pourrait advenir si Tepco ne réussissait pas son pari de récupérer les barres de combustibles d’ici trois ans.
Le scénario du pire
Il n’y a pas que les experts japonais qui s’inquiètent. Si l’on en croit Robert Alvarez, ancien conseiller au Département américain de l’Énergie, ce problème devrait concerner le monde entier :
Robert Alvarez« Si un tremblement de terre ou tout autre événement venait à affecter cette piscine, il pourrait en résulter un incendie radiologique catastrophique, avec près de dix fois la quantité de césium 137 qui s’est propagée à la suite de l’accident de Tchernobyl » (source)
Pourquoi dans certains cas, on écoute les spécialistes, et que dans d’autres cas on les ignore ? Dans le cas de la catastrophe nucléaire en cours de Fukushima, les raisons sont à la fois économiques et politiques. Pourtant, en ignorant ces alertes avisées, les autorités donneraient comme issue à la crise le hasard ! Si on a de la chance, il n’y aura pas de tremblement de terre assez puissant pour détruire le bâtiment réacteur 4 d’ici trois ans et le combustible pourra être mis en lieu sûr. Si on n’a pas de chance, la piscine s’effondrera avec son combustible et engendrera un enfer atomique mondial. L'attitude de nos gouvernants reflète malheureusement pour l'instant une sorte de lâcheté qui ne correspond pas à la hauteur de leur mission.
La responsabilité de savoir si cette piscine va tenir le coup ou non lors du prochain grand séisme japonais ne devrait pas être laissée à Tepco. L’ONU devrait constituer et envoyer d’urgence une équipe scientifique composée des meilleurs spécialistes mondiaux afin d’analyser la situation et de prendre des mesures immédiates de sauvegarde du bâtiment et de transfert des combustibles dans un endroit sûr. Dans cette course contre la montre, un an a déjà été perdu, et il faudrait encore en attendre trois ? Tout cela semble invraisemblable.
. Lire l'intégralité ici: link

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vent qui souffle - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Ren 09/04/2013 16:12


Déjà  avec  "pluie  noire", il y
avait eu un avertissement...


 


j'en ai d'ailleurs  tiré ce texte...


 


C’est une île fantôme


Peuplée de courants d’air


Et venins de vipères


Désertée par les hommes


 


Vagues aux  reflets diamantés,


C’est une longue suite


D’errances et de fuites,


Sur la mer démontée


 


C’est une ville fantôme,


Peuplée d’activités mortes-nées


D’usines sinistres abandonnées,


Au bourdonnement des atomes


 


C’est un pays haut en tensions,


Hanté par ses tombes


L’éclair  d’une bombe,


Soumis  aux  radiations.


 


C’est un avenir bien morne


A l’empoisonnement lent


D’une terre qui attend


Un futur difforme


 


Qu’on laisse  dériver


Au gré de l’océan


Quelque part dans le néant


Pour ne jamais arriver…


——-


 


It’s a phantom island


Inhabited by air streams


And vipers venoms


Deserted by men


 


Waves ,with shimmering diamond


This is a long suite


On the vagaries and escapes,


Upon the rough sea


 


This is a ghost town,


Full of   still-dead business
On claims abandoned factories,


To the  hum of atoms


 


It is a country with high voltages,


Haunted by his graves


The flash of a bomb,


Subjected under  their  radiations.


 


This is a very dull future


A slow poisoning


In a land waiting


A  distorted future


 


Left to drift


At the will of the ocean


Somewhere in the nothingness


To never arrive …