Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 23:04

 

     Le triomphe de la cupidité: titre du livre de Joseph Stiglitz, publié en 2010, sur la crise financière qui a éclaté en 2007-2008.

 

     Extrait:

... la pyramide de Ponzi de Bernie Madoff n’était pas si différente des opérations menées avec un gros effet de levier. Les financiers savaient - ou auraient dû savoir – que les rendements élevés à court terme (et les grosses commissions qui les accompagnaient) seraient probablement suivis de lourdes pertes, qui, aux termes de leurs contrats, n’influeraient pas sur leurs bonus. Ces dévots des marchés parfaits auraient dû savoir que le levier ne pouvait pas leur offrir de « repas gratuit » - des rendements démesurés sans risques démesurés…

 

Puisque gagner de l’argent est la fin dernière de la vie, il n’y a aucune limite au comportement acceptable…

 

Madoff a franchi la limite entre « exagération » et « comportement frauduleux ». Mais la liste des financiers « éthiquement faibles » s’allonge chaque jour. Angelo Mozilo, président de Countrywide Financial, le plus grand initiateur de prêts hypothécaires subprimes du pays, en est aussi…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vent qui souffle - dans économie
commenter cet article

commentaires