Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 00:04

J’avais gardé le souvenir d’un jeu de création qui avait soulevé en moi un désir au moins aussi fort que celui de former des bulles de savon. De belles boîtes en carton coloré étaient rangées dans les petites armoires à notre taille de l’école maternelle. Nous avions le droit, certains après-midis, de les sortir de leurs étagères. J’avais été émerveillée par des allumettes géantes au bout desquelles le soufre était figuré par de petites boules de couleurs vives, le bleu, le jaune, le rouge et le vert. Le jeu consistait à les faire entrer dans les trous d’un support perforé de façon à reproduire ou à créer des figures colorées. Je ne sais si les allumettes craquées par mon père fumeur avaient allumé la flamme de mon engouement pour ce jeu. La malchance voulait que d’autres enfants plus rapides que moi s’en emparaient dès le début de l’après-midi récréatif et je passais le reste du temps à espérer le moment où je pourrais à mon tour m’en saisir. Je ne m’intéressais plus aux autres jeux. Les petites boules brillantes aimantaient mon regard. Je leur associais, il me semble, une impression de richesse. J’aurais voulu les thésauriser, les avoir pour moi seule. L’unique fois (telle est la conviction de ma mémoire !) où j’ai pu en disposer à loisir (mais le temps m’avait paru trop court), la manipulation de ces allumettes m’avait remplie de bonheur. Je découvrais en moi des pans insoupçonnés d’intelligence et de créativité. J’inventais le codage d’un nouveau langage qui était mien. Je créais de jolies formes géométriques ou des alignements de signes qui ne parlaient sans doute qu’à moi, mais dans l’enceinte de l’école, leur sens me dépassait. J’utilisais un matériel commun pour construire ma singularité.

 

ENFANCE

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Le vent qui souffle - dans jokari
commenter cet article

commentaires

Isabelle Pariente-Butterlin 01/03/2014 09:40


Décidément, dans l'enfance, nous sommes tout de suite, déjà, à l'essentiel, nous visons juste, nous touchons au cœur du monde, d'emblée, avec une évidence de nos gestes, et ensuite, je crois,
nous ne faisons que chercher à conserver cette évidence, à la protéger, à ne pas la laisser se dissoudre dans le monde et sous l'effet de sa corrosion. 

Le vent qui souffle 03/03/2014 13:40



Ah, si seulement cette part d'enfance en chacun de nous pouvait nous éloigner de tout ce qui nous fait du mal!



brigetoun 01/03/2014 00:14


un vague souvenir cherche à s'éveiller - j'ai dû le voir ce jeu


mais n'ai pas su en tirer cela

Le vent qui souffle 03/03/2014 13:41



Merveilleux terreau commun que le souvenir de nos apprentissages!