Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 17:07

     (fiction en cours d’écriture)       Ma grand-mère France (c’était son prénom!) avait déjà soixante-cinq ans lorsque je suis née en 2016, mais elle a eu la chance de vivre longtemps et moi de grandir non loin d’elle. J’aimais l’entendre parler de…

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 16:00

(fiction en cours d’écriture)      L’époque, plus que toute autre, aimait le divertissement, qui lui était désormais offert non plus seulement sur les écrans de télévision classique, mais aussi sur toutes sortes de supports connectés, nomades et tactiles.…

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 22:28
Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 18:02

(fiction en cours d’écriture)      Les démocraties, à cette époque, étaient déjà très malades. Les représentations parlementaires trahissaient en permanence l’expression de la volonté populaire, les pouvoirs intermédiaires étaient incapables d’assurer la…

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:04

   (fiction en cours d’écriture)     Xavier avait été ingénieur agronome. Il aidait Sylvain dans ses expérimentations agricoles. Lui aussi, au cours de sa vie antérieure, avait milité pour un autre modèle économique et d’autres pratiques de développement,…

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 10:01

il disait la nuit n’éteint rien la nuit n’est pas mourir c’est laisser le soleil voyager dans nos puits il disait d’un souffle réconcilié son beau désir d’eau Francis … Source : CP79 – 18 octobre 2015

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 21:31
Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 21:31

En rester à la lumière..
garder d'une nuit
mauvaise, garder d'un jour ruminant, ce moment où la lumière sur
des minuscules herbes roussies dépassant d'un toit, sur une fausse jungle
enserrée par les rues, a fait un bond pour me saisir par delà la
petite douleur intermitente, et ill...

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 21:30
Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 21:30

**
Un ascenseur s'était bloqué dans les étages du temps. Un musée s'y installa dans ses miroirs. Il renvoya à l'infini ses personnages venus d'ailleurs. Mise en abîme de peintres, d'aquarellistes et de colleurs sauvages. Et de leur babel de langues, tessons ma...

Repost 0
Published by GERARD Françoise
commenter cet article