Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 12:35

 

 

    INNOCENCE ET CHÂTIMENT 

 



 

Les années passent, certains événements se répètent. Aujourd'hui, vendredi 10 août 2012, j'apprends qu'une nouvelle vague d'expulsion de la population Rom a été entreprise comme pendant l'été 2010 : des campements sont « démantelés » sans proposition de relogement au centre ou à la périphérie des grandes villes. Les gouvernements ont toujours de « bonnes » raisons pour justifier leurs mauvaises décisions. Que font de leur humanité les ministres de l'Intérieur?! J'ai un ami qui pense (il l'a écrit dans un livre*) que « tous les ministres de l'intérieur devraient, obligatoirement et de par la loi, faire un stage de réfugié (politique, économique, ethnique, religieux, peu importe) sans argent et sans papiers, ou alors avec des papiers maladroitement falsifiés, dans un pays étranger avant de prendre possession de leur portefeuille, de leur fauteuil »... J''ai suffisamment d'indices pour supposer que l'histoire de Minima s'inscrit dans celle de cette population discriminée. Je voudrais lui rendre justice et témoigner. Néanmoins, mon récit ne sera pas « réaliste ». Car Minima, lorsque je l'ai rencontrée, même si je percevais des événements tragiques dans son destin, m'est apparue comme dans un conte...

 

à D.W.         

 

*Adam Biro, Loin d'où revisité, éditions La Chambre d'échos.         

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vent qui souffle - dans Gavroche des mers
commenter cet article

commentaires