Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 00:06

    Discours de Ségolène Royal au meeting de Châtellerault le 16 février 2012

 

Mes chers amis, mes chers camarades,

 

Nicolas Sarkozy a mis fin à un vrai/faux suspense... Il s’est présenté comme le capitaine d’un bateau en temps de crise. Eh bien non, les Français ne veulent pas confier le bateau France à celui qui l’a gravement endommagé.

 

Il nous a parlé de la France forte, mais la France n’a jamais été aussi affaiblie qu’aujourd’hui, et en particulier affaiblie par les injustices, par les précarités et par les insécurités.

 

Il nous a parlé de la valeur travail ? Mais jamais le capital n’a été autant choyé que pendant ces cinq dernières années.

 

Il nous a parlé du social ? Mais jamais nous n’avons eu un quinquennat aussi anti-social. Il nous a tout pris. Il nous a même pris les acquis du Conseil National de la Résistance. Il nous a pris les retraites. Il nous a pris la santé et d’ailleurs, chaque fois qu’il y a régression sur les retraites et sur la santé, c’est au profit de qui ? Au profit des amis du pouvoir, des assurances privées et des banques qui n’ont jamais autant vendu de produits d’assurance dans le domaine de la santé et dans le domaine de la retraite. Mais à quel prix pour les salariés et avec quel retour ? Qui va contrôler que ces cotisations privées vont déboucher, un jour ou l’autre, sur un retour vers les salariés ? Personne.


Il nous a pris notre système éducatif qui est gravement en recul.

 

Il nous a pris la dignité au travail, c’est à dire tout le contraire de la valeur travail.

 

Et enfin, il découvre le peuple. Il est bien temps, au bout de cinq ans. Il en est lui-même surpris de prononcer ce mot. J’ai noté cela, « le peuple par le peuple, pour le peuple », mais comment donc ? Il n’y a pas pensé plus tôt à cette démocratie?

 

Jamais il n’y a eu autant de concentration entre les mains d’un seul. Il promet des référendums ? Mais vous l’avez remarqué, il fait à la fois les questions et les réponses. Fermez le banc, circulez, il n’y a plus rien à voir. Et le référendum sur la réforme des retraites, voilà qui aurait été un bon sujet. Et le référendum sur la pseudo TVA, sur la TVA pseudo-sociale. Voilà un bon sujet de référendum. L’autre jour il a même promis le maintien de l’ouverture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

 

On ne consulte pas les citoyens sur des sujets aussi importants que cela ? Voyez le gouffre entre les discours et les actes.

 

Lire l'intégralité ici: link

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vent qui souffle - dans politique
commenter cet article

commentaires